Journal de Lou
un petit prince pas comme les autres
  Bonjour, je m'appelle Lou.
Je suis un petit garçon qui ne voit bien qu'avec le coeur, ce qui rend la vie de mes parents et mon éducation épiques !
Je suis donc aveugle et différent dans ma petite tête blonde.
 

Recherche

Translation

 
 
 

Pour nous écrire

C'est ici

Archives

« juin 2004 »
LuMaMeJeVeSaDi
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930
 

Categories

 

 Archives par Mois

Lou et le mouvement

 
 
 
 
 
 

MISE EN GARDE


...avec toutes mes excuses pour les personnes qui ne l'auraient pas compris, tous les textes de ce site sont pensés et écrits par moi-même (son papa).

Lou n'en est actuellement pas capable, tout comme il n'est pas capable à ce jour de comprendre "un ordinateur", "internet", ou se concentrer longtemps sur une conversation. Seul l'avenir nous dira si nous parviendrons à l’intégrer totalement le monde dans lequel il vit.

Il est donc clair que ces récits, bien que tous les faits rapportés soient bien réels, comportent une interprétation que je fais en fonction de son comportement. Mais pour bien le connaître depuis plus de cinq ans, je pense ne pas me tromper.

En savoir plus ? Rendez-vous sur la page lisez-moi.
 

Touché par le site?


Si ce site vous a fait du bien, vous a touché ou que sais-je encore, merci de nous aider à la faire connaître. Que ce soit par un mail à vos amis, au gré de discussions, ou d'un lien sur votre propre site.

Merci.
 

AUTRE SITES DE PAPA

 

INFOS ET AIDE
CECITE & HANDICAPS MENTAUX

 

D'AUTRES PETITS PRINCES ET PRINCESSES SUR LE NET

 

MA BLOGOSPHERE

 

RSS Feed

 

MERCI


Merci à la Fondation Roi Baudouin ("Parcours Hors-pistes"). Le nouveau design, l'hébergement et les traductions ont pu être réalisés grâce partiellement à son soutien financier.
 

Compteur


 
 

jeudi 24 juin 2004

257. Sur le front

A table pendant mon repas.
- Dis papa, tu veux bien prendre le bain avec moi, s'il te plaît ?
Surpris par une demande si gentille, papa accepte.

Mais v'là qu'j'ai un morceau de tartine qui se colle à mon palais. J'ai horreur de ça, ça me fout une de ces trouilles... même que c'est sans doute pour cela que je ne veux manger qu'avec des gens que je connais.
J'me mets aussitôt à hurler.
Maman comprend tout de suite le problème et me demande d'ouvrir la bouche.
Le temps qu'elle me gratte le palais, chui paniqué et me venge en la pinçant.
Elle se fâche, aussitôt embrayée par papa.
Moralité, papa exige que je m'excuse auprès de maman et que je la remercie d'avoir ôté le bout de pain collant.
Je refuse.
Papa me dit alors qu'il ne prendra pas le bain avec moi si je ne le fais pas.
Colère de ma part.
Papa entre alors dans un long discours. Je le sens très fâché, même s'il ne crie pas. Il aligne des mots qui m'entrent par une oreille et ressortent par l'autre : tu t'excuses... pas une raison... problème... appeler... maman, à l'aide... pas mordre ou pincer... plus un bébé... Te laisserai pas faire... demander pardon... dire merci... suis là pour t'aider...envie de prendre le bain avec toi... peux pas te laisser faire... parce que je t'aime.*
Et il disparaît.

Dix minutes après,
chui toujours à table en train de râler dans mon coin.
Papa revient.
- Alors Lou, tu t'es excusé ?
- Non, je veux pas...
- Et bien je ne prendrai plus de bain avec toi aussi longtemps que tu ne l'auras pas fait.
- Pardon maman...
- Je veux que tu dises : pardon maman de t'avoir pincé.
- Pardon maman d'avoir été dans la tondeuse.
- Non Lou ! Ne fais pas l'andouille. Je veux que tu me dises bien la phrase, tu en es capable.
Il me la répète. J'fais l'idiot :
- Pardon maman en piapaille mince.
Papa répète une nouvelle fois la phrase.
- Pardon Marie-Anne de pincer Bon-Papy.
Au bout de dix minutes où je fais le bébé Cadum, j'obtempère.
- Pardon maman de t'avoir pincé.
J'crois en être quitte mais papa revient à la charge.
- C'est bien Lou. Maintenant, je veux que tu dises : merci maman de m'avoir enlevé le bout de tartine de ma bouche.
- Non.
- Comme tu veux mon garçon. Tu connais les conséquences.

Moralité, je mettrai dix bonnes minutes à formuler la phrase correctement comme cet emm... le demande et redemande inlassablement :
- Merci maman d'avoir enlevé ma bouche.
- Non Loulou. Tu es capable de bien parler. Recommence. A chaque fois, il me répète la phrase, j'enchaîne, me perdant dans le dédale des mots.
- Merci Monsieur René...
- Non Lou !
- Merci maman d'avoir enlevé...
Papa me souffle la suite de la phrase.
- ...le bout de tartine de Marie-Anne.
- Non petit Lou. Tu peux y arriver. Concentre-toi. Tu peux bien parler. Tu es capable de dire (...). Vas-y !
- Merci maman, d'avoir enlevé... euh...
Papa me souffle dans l'oreille :
- ...le bout...
- le bout de tartine... euh... de tartine.
- ...co... ?
- collé dans ma bouche.
Papa me serre dans ses bras.
- C'est bien, mon Loulou. Tu vois que tu peux le faire.
J'lui répond, tout fier, avec mon sourire banane :
- Merci maman d'avoir enlevé le bout de tartine collé dans ma bouche.
Maman qui était restée tout le long à nos côté me répond :
- Merci Loulou.
Les bisous fusent.
Le drapeau blanc est hissé ...et papa accepte de venir dans le bain avec moi.

(*) la réponse de papa sur "Lettres à Lou" Le blues du combattant
Par Bèrlebus :: jeudi 24 juin 2004 à 16:52 :: Au jour, le jour :: #288 :: rss


Vos commentaires

2004-06-23, 19:02:23
SI TU N'EXISTAIS PAS....
On t'inventerait !!! Mais quelle patience a ton cher papa et ta chère maman, et même si je ris en lisant l'histoire de la tartine, il n'en reste pas moins que tu exagères...Quel cinéma pour arriver au résultat que papa te demande si gentiment. Tu as pourtant bcp de chance que l'on s'occupe de toi avec autant d'amour alors fini le BB CADUM ok??? aussi non moi je pleure NA !!!
Bizzzzzzzzzzzzzz,
Andrée


Le lundi 29 novembre 2004 à 16:32, commentaire par ANDREE :: email :: #
 

Namaste? Glad to find this beautiful home page. Thanks a lot. Good luck...

Le mercredi 22 février 2006 à 12:50, commentaire par ativan :: email :: site :: #
 

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :
Email (facultatif) :
Site Web (facultatif) :
 
Anti spam :
Entrez les lettres figurant dans l'image ci-dessus.
 
Commentaire :
Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.
 
Neederlandse versie | English version | Mise en garde | Nous contacter | © 2004 - 2006 Luc Boland | Powered by WebDesigned