Journal de Lou
un petit prince pas comme les autres
  Bonjour, je m'appelle Lou.
Je suis un petit garçon qui ne voit bien qu'avec le coeur, ce qui rend la vie de mes parents et mon éducation épiques !
Je suis donc aveugle et différent dans ma petite tête blonde.
 

Recherche

Translation

 
 
 

Pour nous écrire

C'est ici

Archives

« décembre 2005 »
LuMaMeJeVeSaDi
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031
 

Categories

 

 Archives par Mois

Lou et le mouvement

 
 
 
 
 
 

MISE EN GARDE


...avec toutes mes excuses pour les personnes qui ne l'auraient pas compris, tous les textes de ce site sont pensés et écrits par moi-même (son papa).

Lou n'en est actuellement pas capable, tout comme il n'est pas capable à ce jour de comprendre "un ordinateur", "internet", ou se concentrer longtemps sur une conversation. Seul l'avenir nous dira si nous parviendrons à l’intégrer totalement le monde dans lequel il vit.

Il est donc clair que ces récits, bien que tous les faits rapportés soient bien réels, comportent une interprétation que je fais en fonction de son comportement. Mais pour bien le connaître depuis plus de cinq ans, je pense ne pas me tromper.

En savoir plus ? Rendez-vous sur la page lisez-moi.
 

Touché par le site?


Si ce site vous a fait du bien, vous a touché ou que sais-je encore, merci de nous aider à la faire connaître. Que ce soit par un mail à vos amis, au gré de discussions, ou d'un lien sur votre propre site.

Merci.
 

AUTRE SITES DE PAPA

 

INFOS ET AIDE
CECITE & HANDICAPS MENTAUX

 

D'AUTRES PETITS PRINCES ET PRINCESSES SUR LE NET

 

MA BLOGOSPHERE

 

RSS Feed

 

MERCI


Merci à la Fondation Roi Baudouin ("Parcours Hors-pistes"). Le nouveau design, l'hébergement et les traductions ont pu être réalisés grâce partiellement à son soutien financier.
 

Compteur


 
 

jeudi 1 décembre 2005

458. Mon papa

Ben oui, depuis quelques semaines, je ne peux plus me passer de papa, au point d'envoyer maman dans les roses, de criser, ou être emporté par de gros chagrins.
...Comme un air de déjà vu, mais cette fois en sens inverse !

Au retour de l'école ?
- Où est papa ?
Pour prendre le goûter ?
- Je veux papa.
Pour le bain, le lever, le coucher et toutes les activités, il n'y en a plus que pour lui... au point de criser à mort lorsqu'il n'est pas là ou qu'il est indisponible.

Est-ce à cause du film, de son autorité et de ses exigences renforcées vis-à-vis de moi ces derniers temps et qui finalement me rassurent ? Ou tout simplement pour son côté ludique ?
Ne me demandez pas de répondre, j'en sais rien. Sans doute un peu de tout cela, auquel il faut rajouter aussi - paraît-il - une phase normale dans mon évolution qui fait qu'à partir de sept ans, un enfant sort des jupes de sa maman et s'intéresse au pantalon du père.

- Allô, papa ? Où tu es ?
- Au travail.
- Sur le film que tu as fait sur moi ?
- Non, Chounet, un autre film.
- Et tu rentres quand?
- Très tard, ce soir. Tu seras déjà au lit.
- Tu viendras me faire des câlins dans le lit et tu me conduiras à l'école demain, d'accord ?
- O.K. pour les câlins, mais demain matin, je vais dormir, Loulou, car je vais rentrer très très tard.
- Mais oui, mais j'ai peur quand tu n'est pas là.
Je ne lui laisse pas le temps de répondre et enchaîne :
- A papa de dire : mais mon chouchounet, il n'y a aucune raison d'avoir peur. Tout va bien.
Ce qu'il fait de bonne grâce.
Par Bèrlebus :: jeudi 1 décembre 2005 à 15:04 :: Au jour, le jour :: #523 :: rss


Vos commentaires

En premier lieu : ON SE MOQUE PAS DE MON ADRESSE E MAIL !!!!
Trêve d'humour....sans voix mais pas sans émotion..merci de partager Lou...J ai un petit Lou auprès de moi (c est vraiment le surnom que je lui donne et qu il détes te par moment !). Il est grand, parait il (ok 18 ans ça commence à dater...) mais il a toujours ce regard (pas d ironie dans le propos, le vrai regard celui de l ame) d'enfant, plein de spontanéité, de naturel,et de particularités. Bon sang...des fois j'aimerais avoir le prétexte du handicap pour lancer, comme lui avec le sourire, ce que tous pensent et que le bon usage interdit de dire ! Je remercie mon fils de m'avoir ouvert à cette différence et je retrouve dans votre message d'amour a votre petit Lou des petits clins d oeil du mien..
Bravo...félicitations pour le beau petit garçon plein de vie et pour la qualité de ses parents.
Une maman d'un petit (oui oui je sais....!!!) Jérémy, aveugle et autiste champion !
affection

Le jeudi 1 décembre 2005 à 21:26, commentaire par aline :: email :: #
 

Bonsoir à tous!
Je sais que ce mail aurait plutôt sa place sous le post de mardi (intitulé INFO ) mais je veux avertir ceux qui par hasard liraient ce post en fin de soirée...
Diffusion ce soir sur France 2 de "La vie sans la vue" de Marie Mandy en deuxième partie de soirée (22h55-23h55).
Voilà pour l'info!
Sinon, je pense que le papa ne va pas se plaindre de cette inversion d'oedipe!
Bonne soirée!
Galiane

Le jeudi 1 décembre 2005 à 21:42, commentaire par Galiane :: #
 

Pour avoir un neveu du même âge que Lou, je sais que la présence du Papa est très importante pour un enfant à cet âge. C'est le début pour eux d'une émancipation, et je conçois ce que cela peut avoir d'effrayant pour un enfant, à plus forte raison pour un enfant atteint de cécité, qui a quand même besoin de prendre du recul par rapport à Maman. Mon neveu, lui, n'a pas la chance d'avoir un Papa... C'est très dur pour lui. Lou sent tout ce que vous lui apprtez, et en même temps il doit avoir très envie d'ouvrir ses ailes.
Bravo pour ce journal que je suis régulièrement, même si je poste rarement un commentaire. Vous mettez si bien les mots sur les sentiments de votre enfant. C'est du beau travail!
Claire, 08, Ardennes, France

Le vendredi 2 décembre 2005 à 11:28, commentaire par crocroy :: email :: #
 

oui Profite de Lou attiré tant par son papa. Ici, Jean Sébastien 18 ans et demi, repousse bp Papa, et finalemnt je trouve la distance en kms obligés entre deux superbe. Papa trouve aussi. Papa aurait souffert d être repoussé ts les jours aussi fort! Le week, ils se retrouvent et c est bon, et pourtant J Sé montre qu il a besoin de s'éloigner. Ah, c'est dur pr Papa que je soutiens et encourage à accepter que le tit garçon, et ben, il devient grand, et clame son désir d autonomie même si il est autiste!
Ce soir, je le laisse seul, avec Audrey, pendant plus d une heure, première fois, pas pr une obligation pour moi, mais pr un plaisir de gym. Jusqu à présent, juste laissé environ 40 mn, c'est une première ce soir!.. et je l offre aux parents d'autistes. Je n'ai jamais imaginé vivre ce moment ce soir! et pourtant, on s'est battus pr ses progrès, pour son automie, mais sans jamais savoir jusque où nous irions...
alors je Rêve plus encore, un jour il restera seul sans Audrey, puis plus longtemps et gagnera plus et plus en autonomie.. tel est mon but!!!
D'ailleurs, Audrey, n'est que simple présence dans sa chambre, Jean Sé se gère seul, en repas ( je pense à laisser des crèpes ce soir) puis en DVD qu il adore! ON A UNE CHANCE DE VIE ENORME D ARRIVER A TT CELA, et je clame que cela valait le coup de ne pas baisser les bras! et que je fus bien étrange de me questionner un laps de vie, en me demandant, où nous avions puisé la FOrce de Tenir... on a puisé la force dans le seul fait que qd on pense donner la vie,ilfaut accompagner jusqu au bout la vie de son enfant, et plus encore de celui qui est singulier!!!

et les aides ext doivent nous aider pr TENIR!
j encourage les parents qui se défoncent, chaque jour compte pr les progrès à venir!
et je clame que je n en reviens pas du comportement de JSé,IL M'EPATE!

Le lundi 5 décembre 2005 à 10:55, commentaire par annick :: email :: #
 

Vive, Jean Sé ! ;-)
Amitiés à tous.
Luc

Le lundi 5 décembre 2005 à 12:02, commentaire par Luc :: #
 

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :
Email (facultatif) :
Site Web (facultatif) :
 
Anti spam :
Entrez les lettres figurant dans l'image ci-dessus.
 
Commentaire :
Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.
 
Neederlandse versie | English version | Mise en garde | Nous contacter | © 2004 - 2006 Luc Boland | Powered by WebDesigned